Le gouvernement souhaite créer une "cinquième branche" de la Sécu consacrée à la perte d'autonomie Dernières nouvelles Qui sont les 20 000 Français morts du Covid-19 ?

 

En avril 2020, les prix à la consommation sont stables sur un mois et augmentent de 0,3 % sur un an

 

Avertissement :

La crise sanitaire du Covid-19 affecte la qualité des données du mois d’avril : les relevés de prix dans les points de vente physiques sont suspendus depuis le 16 mars, certains points de vente sont fermés et de nombreux produits ne sont plus disponibles à l’achat.

 

Évolution mensuelle : 0,0% en avril.  Variation sur un an : +0,3%.

 

En avril 2020, l’indice des prix à la consommation (IPC) est stable sur un mois, après +0,1 % le mois précédent. La baisse des prix de l’énergie (−4,2 % après −3,9 %) est compensée par le net rebond de ceux des produits alimentaires (+1,8 % après −0,1 %). En baisse de 0,2 % en mars, les prix des services sont stables en avril. Ceux des produits manufacturés sont également inchangés

après +1,4 % en mars. Enfin, les prix du tabac sont stables sur le mois.


Corrigés des variations saisonnières, les prix à la consommation baissent de 0,1 % en avril, après −0,6 % en mars.

Sur un an, les prix à la consommation ralentissent pour le troisième mois consécutif, à +0,3 %, après +0,7 % en mars. La nette baisse de l’inflation résulte d’une accentuation de la baisse des prix de l’énergie et des produits manufacturés et d’un ralentissement des prix des services et du tabac. En revanche, les prix de l’alimentation accélèrent sur un an.


L’inflation sous-jacente diminue nettement en avril : +0,3 % sur un an, après +0,7 % le mois précédent. L’indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH) est stable sur un mois, après +0,1 % en mars ; sur un an, il ralentit pour le troisième mois consécutif, à 0,4 %, après +0,8 % le mois précédent.

Recul  accentué des prix de l’énergie


Sur un an, les prix de l’énergie baissent de 8,6 % en avril, après un repli de 4,0 % en mars. Il s’agit de leur plus forte baisse depuis octobre 2009. Les prix des produits pétroliers chutent lourdement à −17,0 % sur un an, après −8,8 % en mars : sur le mois, ils reculent de 7,4 % après −6,5 % le mois précédent, en lien avec la forte baisse des cours du Brent depuis le début de l’épidémie de Covid-19. Les prix du gaz baissent également davantage : −13,2 % sur un an, après −12,1 % en mars. Les prix de l’électricité augmentent de 9,7 % sur un an, comme les deux mois précédents.

 

Forte accélération des prix alimentaires sur un an

 

En avril 2020, les prix de l’alimentation sont nettement plus dynamiques que le mois précédent : +3,7 % sur un an après +1,9 %. Les produits frais se renchérissent fortement (+17,8 % sur un an après +4,7 %). Les prix des légumes frais s’envolent à +30,3 %sur an après + 4,8 % et ceux des autres produits frais sont également en nette hausse : +10,8 % sur an pour les prix des fruits frais après +5,1 %, +19,0 % pour ceux des poissons frais après +6,4 %.

 

Hors produits frais, les prix de l’alimentation augmentent de 1,4 % sur un an, comme le mois précédent. Les prix du riz (−0,3 % sur un an après −0,1 %) et de la farine et autres céréales (−1,6 % après −0,5 %) baissent davantage et ceux des huiles et graisses (−0,3 % après +0,4 %) et des boissons non alcoolisées (−0,3 % après +0,1 %) se replient. Les prix du lait, fromage et œufs ralentissent (+0,1 % après +1,0 %), tout comme ceux des boissons alcoolisées (+0,5 % sur un an après +1,3 %). Les prix des pâtes alimentaires et couscous (−0,1 % après −0,6 %) et du sucre (−0,3 % après −0,9 %) reculent moins qu’en mars. Ceux des viandes (+3,9 % après +3,6 %), des aliments pour bébé (+1,7 % après +1,0 %) et des légumes secs ou en conserve (+1,7 % après +1,6 %) accélèrent.

 

Baisse légèrement accentuée des prix et produits manufacturés sur un an

 

Sur un an, les prix des produits manufacturés baissent de 0,5 %, après −0,4 % le mois précédent. Les prix de l’habillement et chaussures se replient de 0,9 % sur un an, après +0,1 % en mars. Les prix des « autres produits manufacturés » sont stables sur un an, après −0,1 % le mois précédent.

 

Les prix des articles d'hygiène corporelle, de bien être et produits de beauté reculent davantage (−1,3 % sur un an après −0,5 %). Ceux des produits d’entretien et de nettoyage (−0,9 % sur un an, après −1,7 %), des petits appareils électroménagers (−1,8 % après −3,6 %) et du matériel de traitement de l’information (−1,1 % après −2,6 %) baissent moins qu’en mars et ceux des jeux, jouets et passe-temps (+1,2 % après −1,6 %) rebondissent. Enfin, les prix des produits de santé diminuent de 2,4 % sur un an, comme en mars.

 

Nette baisse de l’inflation dans les services

 

Sur un an, les prix des services ralentissent fortement en avril : +0,6 % après +1,1 %. Les prix des services de communication se replient (−1,0 % sur un an après +2,0 %). Les prix des loyers, eau et enlèvement des ordures ménagères sont un peu moins dynamiques (+0,3 % sur un an après +0,5 %). Les prix des services de santé augmentent de 0,4 % sur un an, après +0,3 % le mois précédent. Fortement affectés par les mesures de confinement, les prix des services de transport baissent davantage (−6,0 % sur un an après −1,0 %) dans le sillage des transports aériens (−12,6 % après −4,4 %). Les prix des « autres services », dont la consommation a été aussi fortement limitée par les mesures de confinement, ralentissent à peine à +1,4 % sur un an, après +1,5 %.

 

Source : INSEE – Information rapides – 15mai 2020

 

Retour