Pension de réversion : la démarche de demande est simplifiée ! Actualités Jean Castex veut régler à court terme le dossier des retraites

Les consultations médicales ont été négligées pendant le confinement. C’est la raison pour laquelle le gouvernement a instauré une consultation de suivi, prise en charge à 100 %, et dédiée à certains patients dits vulnérables lorsqu’ils n’ont pas été vus par un médecin depuis mi- mars. Cette visite médicale doit être faite le 15 septembre 2020.

 

Pour protéger les plus fragiles, une consultation médicale particulière a été mise en place pour les personnes dites «vulnérables» face à la Covid-19. Facturable à hauteur de 46 euros (55,20 euros dans les départements et régions d’Outre-mer) au maximum, cette visite médicale est intégralement remboursée par l’Assurance maladie. Alors que la date limite pour une prise en charge à 100 % avait initialement été fixée au 30 juin, elle a été repoussée au 15 septembre 2020.

 

Cette consultation qui ne peut être réalisée qu’en présentiel, au cabinet ou à domicile, permet notamment de faire le point sur l’impact du confinement sur son état de santé, mais aussi de recevoir des conseils personnalisés sur les mesures de protection à adopter vis-à-vis de la Covid-19.

Seules les personnes vulnérables sont visées

 

Les personnes à risque de développer une forme grave de Covid-19 sont les seniors âgés de 65 ans et plus, les femmes enceintes dans leur troisième trimestre de grossesse, les malades atteints par des affections comme les antécédents cardiovasculaires, le diabète, une pathologie chronique respiratoire, une insuffisance rénale chronique dialysée, un cancer évolutif sous traitement, une obésité, une immunodépression. Sont également concernées, les patients atteints d’une affection de longue durée et ceux adressés par un établissement de santé en sortie d’hospitalisation.

 

Source : Stéphanie ALEXANDRE -  Web Figaro - LE PARTICULIER du 21/08/2020

 

Retour