ACTUALISATION DES TAUX DE PRÉLÈVEMENT À LA SOURCE Dernières nouvelles l’Agirc-Arrco engage un vaste chantier d’amélioration du service,

Saisie en janvier 2019 par les ministères de la Santé, de l’Environnement et de l’Économie, l’Agence de sécurité sanitaire (Agence nationale de sécurité sanitaire) a rendu son avis sur «l’exposition de la population aux champs électromagnétiques liée au déploiement de la technologie de communication 5G et effets sanitaires associés».
Le déploiement de la 5 G implique en effet le développement de nouvelles bandes de fréquence, supérieures à celles utilisées pour les réseaux de communication 2G, 3G et 4G qui sont (bande 3,5 GHz) ou seront prochainement exploitées (bande 26 GHz).
L’Anses «estime peu probable que le déploiement de la 5G dans la bande de fréquences 3,5 GHz présente de nouveaux risques pour la santé. Pour la bande de fréquences 26 GHz, les données ne sont, à l’heure actuelle, pas suffisantes pour conclure à l’existence ou non d’effets sanitaires». Elle souligne par ailleurs «la nécessité de poursuivre les recherches et de suivre en particulier l’évolution de l’exposition des populations à mesure de l’évolution du parc d’antennes et de l’augmentation de l’utilisation des réseaux».
Une consultation publique a également été lancée à l’intention de la communauté scientifique et des parties prenantes.

 

Retour